Les travailleurs isolés

Plus d’informations liées au droit du travail ?

Avec notre service juridique, vous restez constamment à jour sur les nouvelles réglementations.

Découvrez notre service

Les travailleurs isolés

Les employeurs qui occupent une ou plusieurs personnes qui sont amenées à travailler seules sont tenus de prendre un certain nombre de mesures pour veiller à leur sécurité.

Il est admis qu’un travailleur est considéré comme isolé lorsqu’il ne peut être secouru immédiatement après un accident ou dans une situation critique. C’est le cas, par exemple, lorsqu’une personne travaille sans contact visuel avec d’autres personnes ou hors de portée de voix. On rencontre des travailleurs isolés dans les entreprises, les activités professionnelles et les métiers les plus divers. Eu égard notamment à l’évolution des techniques et des progrès obtenus en termes de rationalisation (automatisation), il arrive de plus en plus souvent, en particulier dans la production, que la conduite de machines ou d’installations soit confiée à une seule personne. Selon toute vraisemblance, il y a lieu de penser que les postes de travail isolés vont continuer à se développer.

Lorsqu’une personne travaille seule, la probabilité qu’elle commette des erreurs de manipulation augmente, sans compter le risque de ne pas être secourue à temps en cas d’accident ou de situation critique. C’est pourquoi les entreprises qui emploient des travailleurs isolés doivent prendre des mesures appropriées pour prévenir ces dangers en veillant à respecter certains principes.

Afin de faciliter la tâche des employeurs et de leurs préposés à la sécurité, spécialement dans le secteur industriel et artisanal, la Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents (CNA/Suva) met à disposition une brochure sur la question des travailleurs isolés. Elle peut être téléchargée ici.